Subscribe

Le propre de l’Homme est l’écocide

Dans The Culture of Make Believe, j’ai traité de la question du caractère essentiellement destructeur de la culture, et de sa pulsion de mort, mais dans une démarche complètement différente, en explorant les interactions se renforçant mutuellement entre un système économique et social basé sur la compétition; la croyance que les humains sont au sommet de la création et notre culture au sommet de ce sommet (il m’a toujours été très clair que toute l’évolution qui m’a amené à être ici est dans le but que je puisse regarder la télévision); l’estimation de la production matérielle au-dessus de tout le reste, dont la vie; la supériorité accordée à l’abstraction sur l’expérience particulière (se manifestant, pour fournir trois exemples rapides parmi bien d’autres, par la promulgation des systèmes moraux basés plus sur des principes abstraits que sur des circonstances, l’invasion de la pornographie – des images abstraites de femmes nues, sur Internet ça rapporte environ 90 milliards de dollars par an, ce qui fait que le porno est le générateur d’argent cash en ligne numéro un, représentant 13% de tous les revenus – et l’habilité et la propension à éliminer des distances psychique et physique toujours plus grandes); et la bureaucratisation de plus en plus importante de la société. J’ai montré comment tous ces vecteurs se rassemblent pour mener inéluctablement à la tentative d’élimination de toute diversité, à la tentative de tuer la planète, et au massacre de masse, devenu routinier, de nos semblables, (et bien sûr des non humains.)

Traduction: derrickjensenfr.blogspot.ca

Filed in Français
No Responses — Written on June 15th — Filed in Français

Comments are closed.